» Erotisme et Pornographie
Français English Deutsch Italiano Español Chinese
Qui est en ligne
1 visiteur(s) en ligne actuellement
0 visiteur(s), 1 robots, 0 membre(s)
Archive du site
Les derniers article

Erotisme et Pornographie

Erotisme et Pornographie
 
L’érotisme se différencie de la pornographie en ce que la pornographie ne définit que ce qui est montré, c’est-à-dire la relation sexuelle humaine montrée de façon cru tandis que l’érotisme ne définit que ce qui est ressenti. La pornographie n’est donc pas de l’érotisme plus fort. Elle appartient à une autre vision, elle a un autre but.
 
Érotisme sans pornographie : une attitude, une posture ou un geste d’une personne qui, bien que vêtue et ne faisant rien de particulièrement « sexy », provoque chez un observateur une excitation.
 
Pornographie sans érotisme : des films pornographiques qui laissent le spectateur indifférent (pour beaucoup de gens, des corps interagissant de façon mécanique, sans rien exprimer et sans ressenti ne provoquent rien) ou des œuvres artistiques qui utilisent la pornographie comme un moyen esthétique 
 
Pornographie avec érotisme : ces mêmes films pornographiques, sur un autre public peuvent tout à fait créer une excitation sexuelle.
 
Dans le langage courant cependant, le terme de « pornographie » n’est souvent perçu que comme une intensification de l’érotisme – voir par exemple la presse TV et la façon dont elle classe les films : un film « érotique » ne montre pas les organes sexuels sans toutefois être forcément « érotique », c’est-à-dire apte à provoquer l’excitation chez le spectateur. Il est aussi parfois vu comme une perversion de l’érotisme, ce dernier étant jugé plus noble et plus fin car ne montrant pas des parties du corps supposées obscènes. Cette confusion vient du fait que la plupart des œuvres pornographiques sont faites avant tout pour provoquer des sensations érotiques.
Les termes anglais de « soft » et « hard » sont alors utilisés pour différencier la valeur de ces deux termes que l’on met dans le même domaine sémantique, l’érotisme étant « soft » et la pornographie « hard ». Comme la distinction entre « soft » et « hard » reste propre à l’appréciation de chacun, il est clair que l’utilisation dans le langage courant des termes de « pornographie » et « érotisme » rend difficile et souvent confuse toute analyse du sujet.
 
André Breton résumait cette question en une réponse à double sens : « la pornographie c’est l’érotisme des autres ».
 
Source:  http://fr.wikipedia.org
Image: JCG
Modèle: Soo-Mee
© JCG-ART - www.jcg-art.fr - Copie interdite article L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle Up