» Pourquoi le nu ?
Français English Deutsch Italiano Español Chinese
Qui est en ligne
3 visiteur(s) en ligne actuellement
0 visiteur(s), 3 robots, 0 membre(s)
Archive du site
Les derniers article

Pourquoi le nu ?

En posant nu, le sujet abandonne ce qu’il a de plus précieux, son intimité à la photo, son corps. Ce corps a aussi des choses à dire, que le sujet laisse presque jamais “parler

La photo artistique laisse au corps toute la liberté de s’exprimer librement et de montrer des attraits que le sujet lui-même n’aurait jamais pu imaginer. Plus qu’un miroir, la photo renvoie une image sous lesquels le sujet n’aurait jamais pu se voir. Les positions, les attitudes, aident le sujet à apprendre son corps et donc à le respecter.

DSC_2095

En prenant conscience de la beauté de ce corps, de ses capacités à plaire, mais aussi de ses possibilités à s’exprimer, le sujet apprendra à mettre en application ces atouts dans ses attitudes de tous les jours avec beaucoup plus d’aisance et de confiance.
En étant nu, le sujet sera débarrassé d’une carapace qui le rattache à un milieu social, a une éducation et donc à des tabous. Il abordera plus facilement des sujets qui, inconsciemment ou consciemment, faisaient barrière dans son rapport aux autres. Le sujet qui extériorise, sans retenus ses tabous qui l’empêchent d’être à l’aise, retrouvera un autre rapport avec son corps et l’acceptera tel qu’il est.

A noté qu’il y a divers façon de posé nu, il y a la façon du photographe respectueux et celle des pervers qui montre en priorité les attributs sexuel. Bien que ceux ci fasse partie du corps il ne doivent pas êtres prétexte a la photographie sinon cela se transforme très vite en séance pornographique et cela peut nuire au modèle d’une façon irrémédiable.


Certain pense que poser nu est une honte pour les modèles, qu’en est il en réalité ?

Poser nu demande du courage, une grande liberté, une libération de l’esprit, de la confiance et une belle plastique. Il n’est évidement pas facile de se dévoilée si la confiance n’est pas de mise et de nos jour la confiance est très difficile a évalué. Certains photographes (faux-tographes)ne sont attiré que par l’aspect sexuel de la nudité et vont avoir un comportement très limite et dans certain cas extrême, poussé cela jusqu’au viol. Un de mes modèle en a fait les frais il y a deux an et une autre plus récemment a du supporté le comportement exhibitionniste d’un autre faux-tographe qui n’a pas hésité a se masturbé devant elle. Ces comportements sont inacceptables et ne reflète pas dans l’ensemble les comportements des photographes.

_MIC6472-p

© JCG-ART - www.jcg-art.fr - Copie interdite article L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle Up