» VA-T-ON VERS UN SCANDALE INTERNATIONAL ?
Archive
Catégories
Modele
septembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930

VA-T-ON VERS UN SCANDALE INTERNATIONAL ?

VA-T-ON VERS UN SCANDALE INTERNATIONAL ?

==== VA-T-ON VERS UN SCANDALE INTERNATIONAL ? ====
LE NOUVEAU CHEF D’ÉTAT-MAJOR DES ARMÉES, qualifié de « héros » par Macron, SERAIT IMPLIQUÉ DANS LE GÉNOCIDE AU RWANDA DE 1994.
———————————
L’analyse ci-dessous est disponible dans une version illustrée et plus complète sur https://www.upr.fr/…/va-t-on-vers-scandale-international-no…
———————————
Dans un entretien accordé hier, 21 juillet 2017, au journal L’Humanité, Jacques Morel, spécialiste de l’Afrique, affirme que le nouveau chef d’état-major des armées, François Lecointre, a « défend[u] les auteurs du génocide rwandais ».

Celui que Macron a choisi pour remplacer le général Pierre de Villiers était en effet, en 1994, capitaine d’infanterie de marine, en poste au Rwanda lors de « l’opération Turquoise », et affecté au groupement Nord Turquoise.

Selon Jacques Morel, François Lecointre était responsable des troupes françaises dans le secteur de la commune de Gisovu et collaborait avec le directeur de l’usine à thé, Alfred Musema, qui fut l’un des organisateurs du génocide organisé par les hutus contre les tutsis dans la région de Bisesero.

Au moment du procès d’Alfed Musema au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), où il a été condamné à perpétuité pour génocide, une pièce à conviction déposée par sa défense fut justement une lettre du capitaine Lecointre adressée à Musema. Dans cette missive datée du 18 juillet 1994, il l’informe qu’il va changer de secteur et qu’il laisse la région à un subordonné. Selon Jacques Morel, ce document montre que leurs relations étaient cordiales et qu’au lieu d’enquêter et de l’arrêter, Lecointre a collaboré avec lui.

Toujours selon Jacques Morel, ce ne sont pas les seuls éléments. Dans une lettre rédigée dans l’Ancre d’or datée du 18 juillet, le capitaine évoque les sauvetages d’enfants tutsis cachés chez des hutus. Il y décrit des opérations de sauvetage qui se déroulaient la nuit, sans lampe, pour ne pas être repérés par les miliciens, qui, dit-il, « poursuivent leurs patrouilles de nuit ». Preuve que les Français auraient laissé les miliciens opérer librement dans la zone « humanitaire sûre » décrétée par l’Hexagone début juillet. Cette zone humanitaire était sûre pour les miliciens, car ils pouvaient continuer à opérer sans être attaqués par le Front patriotique rwandais (FPR).

Jacques Morel en conclut que, de fait, le nouveau chef d’état-major des armées de Macron défendait les auteurs du génocide rwandais en 1994.

———————
Commentaires
———————
Cette révélation est à prendre au sérieux car, même s’il ne fait pas l’unanimité et que certains estiment que les preuves qu’il avance sont parfois fragiles, Jacques Morel est quand même l’un des spécialistes du génocide au Rwanda. Titulaire d’un 3ème cycle en mathématiques appliquées, il a travaillé comme ingénieur statisticien et informaticien au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à Strasbourg et se trouve aujourd’hui à la retraite.

Il est l’auteur du livre « La France au cœur du génocide des Tutsi », qui représente une véritable somme de 1501 pages (!), impressionnante par la quantité et la qualité des informations qu’il contient, ainsi que la variété des sources croisées :
– enquêtes et reportages journalistiques ;
– investigations réalisées par des institutions parlementaires (Assemblée nationale en France, Sénat en Belgique) et par des organisations internationales (ONU, ex-OUA) ou de défense des droits de l’homme (Human Rights Watch de Washington, African Rights de Londres).
– une masse d’informations puisées dans des travaux universitaires, dans des récits de témoins ou de rescapés du génocide.
– de nombreux documents issus de ce qu’il est convenu d’appeler les « archives Mitterrand ».

——————
Conclusion : le « héros reconnu comme tel » de Macron est-il complice de génocide ?
——————
Cette révélation, si elle devait se confirmer, tombe au plus mauvais moment pour Macron. Car qui dit génocide – dont les crimes sont imprescriptibles au regard du droit international – et qui dit intervention du Tribunal pénal international, dit aussitôt risque de polémique, non seulement nationale mais aussi internationale.

L’affaire du génocide au Rwanda de 1994 est donc toujours d’actualité au regard pénal, comme le prouve d’ailleurs la plainte que trois associations ont déposée voici trois semaines, le 29 juin 2017, contre la banque BNP Paribas pour « complicité de génocide, de crimes contre l’humanité et de crimes de guerre » dans le génocide rwandais. (http://www.francetvinfo.fr/…/genocide-rwandais-une-plainte-…)

Les regards et les associations vont maintenant se tourner vers le nouveau chef d’état-major des armées, que Macron qualifiait de « héros reconnu comme tel » il y a encore trois jours… ( http://www.ouest-france.fr/…/le-general-francois-lecointre-… )

Et même si les très grands médias français avaient instruction d’étouffer la polémique, des médias étrangers commencent déjà à la reprendre, notamment les plus grands médias du Rwanda :

– Russia Today : https://francais.rt.com/…/41263-pourquoi-general-lecointre-…),

– Connection Ivoirienne, média de Côte d’Ivoire : http://www.connectionivoirienne.net/…/le-nouveau-chef-detat…)

– Africain Info : http://www.africain.info/news=1373734

– la Rwanda News Agency : http://www.rnanews.com/national/13448-2017-07-22-17-19-27

– Rwanda News : http://rwandaises.com/…/francois-lecointre-a-t-il-defendu-…/

Etc.

Ce soupçon est spécialement désastreux dans le contexte créé par le départ du général Pierre de Villiers, et alors que les premières décisions budgétaires suscitent chaque jour des dizaines de milliers de nouveaux mécontents.

Décidément, le mandat de Macron semble tourner au vinaigre, deux mois à peine après son installation à l’Élysée…. Qu’en sera-t-il au printemps prochain ?!

FA
22 juillet 2017

JCG-ART - www.jcg-art.fr - Copie interdite article L.111-1 et L.123-1 du code de la propriété intellectuelle Created by Dream-Theme — premium wordpress themes. Up